Le Comique 🤣

Temps de lecture : 3 min

On peut également interpréter ou catégoriser le Comique comme étant un bouffon, un fou, un farceur, un blagueur, un plaisantin, un amuseur, un clown, ou un comédien.

Désir principal : vivre le moment présent en s’amusant pleinement 
But : s’amuser et égayer le monde
Peur : s’ennuyer ou être ennuyeux 
Stratégie : jouer, faire des blagues, être drôle
Piège : gâcher sa vie 
Don : joie

🎮 NIVEAUX DU COMIQUE

L’appel : l’ennui 
Niveau 1 : la vie comme un terrain de jeu, l’amusement 
Niveau 2 : l’intelligence utilisée pour mystifier les autres, se sortir des problèmes et trouver des moyens de contourner les obstacles
Niveau 3 : La vie vécue dans l’instant présent, jour après jour sans notion de futur 
Côté obscur de la force : complaisance, irresponsabilité, farces mesquines

👍 UN BON ARCHÉTYPE SI TA MARQUE OU SOCIÉTÉ…

Le Comique est un archétype prometteur pour donner une identité aux marques et sociétés :

  • dont l’utilisation aide les gens à s’intégrer ou à avoir un sentiment d’intégration
  • dont la fonction aide les gens à passer un bon moment
  • dont le prix est modéré à bas
  • ayant une culture d’entreprise qui aime s’amuser et qui est en roue libre
  • qui ont besoin de se différencier d’une marque établie, arrogante et trop sûre d’elle

Le Comique en tant que briseur de règles a une longue et honorable histoire. Au Moyen-Âge, les rois avaient souvent des bouffons auprès d’eux qui non seulement égayaient la cour, mais disaient aussi au roi des vérités que d’autres auraient été exécutés pour les avoir dites. Le bouffon jouait donc un rôle de « soupape de sécurité » pour le royaume.

Les Comiques apprécient la vie et l’interaction. Il s’agit généralement de l’archétype le plus utile pour faire face aux absurdités du monde moderne. Pourquoi ? Parce qu’ils prennent tout à la légère et sont heureux d’enfreindre les règles. Par conséquent, toute marque qui défie une autre marque régnant en maître sur le marché peut obtenir un avantage concurrentiel en se moquant de la suffisance de la marque établie (comme Pepsi l’a fait avec Coca-Cola ou encore Burger King avec Mc Donald’s). Bien que Pepsi se soit parfois égarée sur d’autres territoires archétypaux, ses meilleures publicités sont toujours des publicités Comiques. L’archétype du Comique nous aide à vivre la vie au présent et nous permet d’être impulsifs et spontanés. 

Nous vivons dans une culture très normée et sérieuse. Les marques Comiques, elles, ont tendance à fonctionner et à se démarquer, car si on réfléchit bien, pratiquement tout le monde a envie de s’amuser. Pense, par exemple, au succès des campagnes publicitaires de ton enfance pour le lait (avec des personnes célèbres arborant des moustaches de lait). Ce genre de campagne publicitaire reconnaît la façon dont le lait peut tous nous relier à l’enfant espiègle qui sommeille en nous.

La bière Miller Lite a également réalisé des publicités de ce type, avec les acteurs Dick Butkus et Bubba Smith. Si on ancre plus cet archétype dans le monde moderne, les marques et packagings de la génération-Z mettent en avant des couleurs vives, de l’action, des stickers typés GIF ou émoji ou encore des revivals « cartoonesques » de mascottes old-school. Le Comique aime vivre, c’est pourquoi les expériences virtuelles sont aussi d’excellents leviers marketing pour ce type de marques.

Un des exemples les plus récents que j’ai pu constater (et un business model de plus en plus convoité) est le fait de développer une communauté avant même d’avoir un produit (ni même l’envie ou la volonté d’en faire un à la base). Tel est le cas de @Kookslams, une page Instagram qui recense plus de 1,6 million d’abonnés, tous friands de casseroles liées au monde du surf et de la plage. En gros, plus il y a d’actions « looser », plus il y a de likes et de commentaires. Quelques années plus tard, et sous l’égide d’un profil purement Comique, Kookslams a fini par développer leur propre gamme de Hard Selzer, sous le même nom et dans cette vague new-school et fun et drôle !

Le guide en 12 chapitres